Relooker les pâtes de fruits
Académie des Métiers et des Techniques Ecole supérieure des Métiers et du Management

Un projet qui donne l’eau à la bouche !

Vente-Commerce
Revisite des pates de fruits

4 étudiants en master Agroalimentaire revisitent les pâtes de fruits

Chaque année, les masters responsables d’affaires agroalimentaire FIM CCI FORMATION Normandie planchent sur un projet alimentaire de A à Z.

Souvenez-vous des 3 projets innovant de l’année dernière : les galettes à base de drêche, le thé glacé à base d’insectes ou encore la boisson effervescente à base d’algues !

Cette année , 4 étudiants ont choisi de revisiter la pâte de fruits et de lui redonner ses lettres de noblesse, comme ils disent .

 

 

 

 

Et si la pâte de fruit revenait à la mode !

Nos 4 étudiants travaillent pour redonner un coup de jeune à la pâte de fruits. Souvent abandonnée car jugée vieillotte, la pâte de fruits n’est plus aussi emblématique qu’elle ne l’a été. Nos apprenants font le pari d’un grand « comeback » de la fameuse pâte de fruits.

Anthony Thomas, Loïc Barbet, Charlotte Leneveu et Estelle Lepolard planchent sur de nouvelles saveurs fruitées intenses : Orange cannelle, ananas curry, mangue poivre ou encore framboise piment de cayenne. Cette nouvelle collection révèlera en bouche de nouveaux parfums subtils et des textures gourmandes. Leur idée est de revisiter ces fameuses pâtes de fruits façon mochi « Gâteau de riz d’origine japonaise ».

 

Un partenariat avec Vincent Leboyer, boulanger pâtissier à Saint Lô

Pour réaliser ce pari , les 4 futurs responsables d’affaires en agroalimentaire ont choisi de s’associer avec un boulanger pâtissier de la place du Général de Gaulle à Saint-Lô : Vincent Leboyer.

Pas question d’innover seuls, les étudiants ont besoin d’un professionnel pour mettre au point la nouvelle recette. Ils ont bien conscience de la nécessité d’enrichir leur projet par des connaissances externes en intégrant la créativité d’un professionnel averti dans leur démarche d’innovation.

Vincent Leboyer a donc rejoint le projet gracieusement et a déjà commencé à élaborer une nouvelle recette. «Le but est de renouveler la pâte de fruits, lui redonner ses lettres de noblesse en touchant les 25-45 ans et en démontrant qu’elle est consommable tout au long de l’année ».

 

Des pâtes de fruits façon Mochi

Le projet est lancé, Vincent a déjà travaillé sur une nouvelle recette. Afin d’affûter celle-ci, des réunions de dégustation ont commencé. La pâte n’est pas enrobée de sucre. «  Nous avons voulu faire évoluer la texture et le visuel » précise Anthony Thomas. Le groupe du projet a même souhaité changer la forme de ces gourmandises : Fini la pâte de fruits carrée ou rectangulaire, elles seront désormais sous forme de demi-cercle et « enrobées, plus tard, d’une pâte de riz type mochi » . Ils souhaiteraient, également,  remplacer le sucre par de la fibre inuline : « Le plaisir non coupable ». Autant de pistes qu’ils vont, évidemment explorer, avec Vincent Leboyer, lors des prochains tests .

 

Les pâtes de fruits, leur passeport pour « le Grand Jury Nouveaux Produits » à Avignon

Nos 4 étudiants et leur précieux acolyte professionnel (Vincent Leboyer) ont l’intention d’aller loin avec leur projet de relooking de la pâte de fruits. Si les tests sont concluants, ils ne comptent pas s’arrêter là ! Ils souhaiteraient lancer et commercialiser leur confiserie, mais également la présenter au prochain concours « Grand Jury Nouveaux Produits » au Palais des papes d’Avignon.   

Aujourd’hui, ils travaillent le produit, le teste et compte bien obtenir la confiserie attendue. Toute cette phase est plus que déterminante dans le processus d’innovation car il garantit le succès futur de la confiserie.   

Tout savoir sur la formation BAC+5 Responsable d’affaires en agroalimentaire

MCR - Service communication – 9/02/2021