• Cherbourg : 02 33 78 86 88
  • I
  • Granville : 02 33 91 21 30
  • I
  • Saint-Lô-Campus 1 : 02 33 77 43 50
  • I
  • Saint-Lô - Campus 2 : 02 33 77 86 77
Pokemon pour une pédagogie positive

La pédagogie de Pokémon Ecarlate et Violet, une allégorie de la formation du futur ?

Les nouveaux jeux Pokémon* Écarlate et Violet sont sortis il y a quelques jours et l’histoire se base sur une école appelée Académie Orange ou Raisin. En tant que joueur, vous incarnez un apprenant qui débute dans l’apprentissage des Pokémon, et l’étude de la pédagogie mise en œuvre dans le jeu mérite d’être étudiée !

Une pédagogie active et autonome

Peu après l’entrée dans l’Académie, votre personnage est amené à participer à une « chasse au trésor » : il doit sortir de l’école pour aller apprendre dans le monde qui l’entoure, sur le terrain en autonomie. Un mystère plane sur le « trésor » dont il est question, puisqu’il semble différent pour chacun, on peut déjà supposer que c’est davantage le chemin d’apprentissage qui compte (davantage que la finalité, à savoir la fin du jeu).
Ce système s’apparente à la pédagogie active : il s’agit pour l’apprenant de faire, d’être acteur de son apprentissage. Ainsi, le joueur a le choix de se promener où il le souhaite dans l’univers ouvert du jeu : l’apprenant choisit son propre parcours d’apprentissage. Certains endroits de la carte sont parfois d’un niveau trop élevé : l’apprenant n’a pas acquis les compétences requises (puisque ses Pokémons n’ont pas encore le niveau nécessaire à ces combats), il s’auto-positionne et doit continuer ses apprentissages ailleurs pour pouvoir revenir tester ses acquis plus tard.

Des cours à la carte dans une didactique positive

A tout instant, le joueur peut retourner à l’Académie, afin de suivre des cours, dont les matières et niveaux sont au choix. A l’accueil de l’école, l’apprenant est informé des cours et enseignants disponibles et peut aller suivre les cours à n’importe quel moment du jeu avec une progression pédagogique clairement explicitée.
Les cours ont lieu dans des salles spécifiques, adaptées au sujet du cours et aux compétences à acquérir. Ils sont dispensés par des experts et animés de manière interactive : l’apprenant doit répondre à des questions pendant le cours, mais le droit à l’erreur existe. En cas de bonne réponse, il est chaleureusement félicité, tandis qu’en cas d’erreur, la correction est expliquée calmement, et avec un discours différent de celui du cours théorique initial.

Un système de récompenses progressif

Des examens sont même proposés sous forme de QCM rapides, permettant d’atteindre des récompenses faisant avancer dans le jeu : potion pour guérir les Pokémon blessés, bonbon qui les font évoluer plus rapidement, capsule permettant de leur enseigner des attaques…
Des badges sont également attribués tout au long du jeu, afin de reconnaître les étapes franchies, par exemple lorsque le joueur affronte un « boss » ou un dresseur particulièrement reconnu. Cela permet au joueur de connaître sa progression dans le jeu, mais aussi les étapes à franchir, comme cela peut être mis en œuvre dans le cadre d’un parcours de badges numériques.

Une ingénierie tutorée et mentorée

Si l’apprenant est libre dans son parcours, il n’est pas abandonné : ses apprentissages sont tutorés et mentorés. En effet, ses professeurs le retrouvent tout au long du jeu, à des endroits stratégiques, pour le conseiller ou l’encourager. Ces moments clefs permettent de conserver le lien avec l’école mais aussi de continuer la démarche positive instaurée en classe.
Il existe aussi une pairagogie : les pairs, les autres étudiants de l’Académie, affrontent le joueur dans des combats formateurs. Les étudiants les plus avancés adaptent même leur niveau à celui de l’apprenant : c’est le cas du parrain ou de la marraine de l’étudiant, qui lui permet régulièrement de se positionner, grâce à des combats amicaux tout au long du jeu. Le joueur est également prévenu régulièrement de la possibilité de suivre de nouveaux cours en présentiel à l’Académie.

L’avenir de la formation ?

Sur le papier, cette ingénierie de formation semble utopique, et correspond à toutes les prédictions sur la formation du futur : à chacun de trouver son trésor en ayant la responsabilité de son parcours et de l’autonomie dans ses apprentissages, tout en étant mentoré et tutoré par ses pairs et par des experts, dans une pédagogie positive et adaptative.

 

*Pokémon est une franchise japonaise devenue à la fois un dessin animé, un jeu de cartes mais aussi et surtout des jeux vidéos : le principe est qu’un joueur évolue dans un univers peuplé de créatures appelées « Pokémon » (contraction de « pocket monsters ») que l’on peut « capturer », « dresser » puis faire « combattre » virtuellement.

Actualités

récentes que vous pourriez aimer